Septembre 2020

Cinquième article publié

L'institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique (PIK) a mené avec Dr. Stefan Liersch une publication en anglais d'un cinquième article intitulé "Une simulation, différentes conclusions— la période de référence fait la différence!" dans Environmental Research Letters. Avec les contributions de Seyni Salack (centre de compétence WASCAL), Morten Andreas Dahl Larsen et Kirsten Halsnæs ( Université technique danoise), Wim Thiery (Université Libre de Bruxelles ), Hagen Koch et Fred Foko Hattermann (PL'institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique), la moitié des co-auteurs sont partie prenante du consortium CIREG.

Résumé

Le choix de la période de référence, intentionnellement ou non, comme référentiel pour évaluer les changements futurs de toute variable projetée peut jouer un rôle important dans l'énonciation des résultats. Dans les études d'impact climatique régionales, des bases de référence bien établies ou choisies arbitrairement sont souvent utilisées sans être remises en question. Nous avons ici étudié les effets de différentes périodes de référence sur l'interprétation des simulations de débit de huit bassins fluviaux au cours de la période 1960-2099. Les simulations ont été forcées par quatre modèles climatiques globaux rééchelonnés et corrigés des biais, selon deux scénarios de forçage radiatif (RCP 2.6 et RCP 8.5). Afin d'évaluer systématiquement l'impact du choix des différentes bases de référence sur les résultats des simulations, nous avons mis au point un indice de similitude qui compare deux séries chronologiques de changements projetés. Les résultats montrent que 25 % des simulations analysées sont sensibles au choix de la période de référence dans le cadre de la RCP 2.6 et 32 % dans le cadre de la la RCP 8.5. Dans les cas extrêmes, les signaux de changement de deux séries chronologiques montrent des tendances opposées. Cela a de graves conséquences sur les messages clés tirés d'une étude d'impact climatique à l'échelle du bassin. Pour résoudre ce problème, un algorithme a été mis au point pour identifier des périodes de référence flexibles pour chaque simulation individuellement, qui représentent mieux les propriétés statistiques d'une période historique donnée.

lien direct (en anglais)